Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/11/2014

BONJOUR ARMISSAN !

Salut les Armissanots, il est loin le temps où, avec Diego, pour finir la sortie du dimanche matin, nous avons eu l’idée formidable de déguster quelques crus à la coopé avant de se payer la côte de la Ramade, à la pédale, en plein cagnard ! 
Que nous dit le dico de Sabarthès sur ARMISSAN ? 

 

Armissan,_Église_Saint-Pierre.jpg

 

NB : erreur sur Wiki, l'église du village n'est pas dédiée à saint Pierre... pour cela, voir la Muraillasse. 

 

ARMISSAN église dédiée à saint Etienne / Arsimicianum 966, Artimicianum 978, Villa Artimicianum 990, Armisanum 1235, Armiciauum 1256, Castrum de Armissano 1271, Ermissanum 1398, Armyssan 1402, Hermissan 1503, Ermissan 1389-1587, Armissa 1521, Armyssa 1537, Armisan 1595, Armissa 1781, Armissà (vulg.)
Bringairet 1649
La Bruinière au terroir de la Clape  1781
Cague-loup, lieu-dit, 1250 (1)
Combe d’Armengaud 1293 (2)
Combe Longue, 1308
Combe Louvière 1308
Olivédo ferme
Le Moulin haut, écart (2)
Peyralade lieu dit Armissan 1673
Le Pradel anc fief au terroir de la Clape (Narb et par extension Armissan et Vinassan) 969
Saint-Jean lieu dit 1672 / Saint-Pierre-del-Roc XVIII / Saint-Pierre-du-Lec ancienne chapelle.
La Tourouzelle lieu dit, «Toroselle (en marge Terroselle) 1327-1500
Etang Salin Vinassan et Narbonne, restes du lacus Rubressus, desséché 1585 grâce au canal Ste Marie, salines mentionnées en 844, estang salin ou marais de la Clape 1680. Le canal de l’étang-Salin ou de sainte Marie prend à Coursan le trop-plein de la rivière Aude, arrose les basses plaines de Coursan (A l’estang 1768), Armissan (Tot lo lonc de l’Estanh 1537), Narbonne, et se jette dans l’étang de Campignol au roc de Conilhac.

 

Armissan,_Vestiges_d'église_Saint-Pierre.jpg

 

 Rien sur les carrières de la fameuse « pierre d’Armissan », rien sur la Muraillasse, ce pan de mur imposant qui borde la route d’accès au village près du domaine de Cazeneuve (Cazanove cadastre 1912). Il s’agirait d’une église datant du XIII ème et ruinée par les Anglais et les mercenaires du Prince noir.

(1) Présence de loups avérée dans la Clape encore au XIXème siècle.
(2) Une pensée pour Riquet de Salles...
(3) sur la carte IGN 25000ème, trois moulins (ou leurs vestiges) sont nettement situés au N-O : « le Moulin-Bas », de « Rossignol », « de Catou ». 

 

photos : merci wikipedia !

Commentaires

Armissan dans le trésor du Félibrige de Mistral :
Armissanot, -oto, habitant d’Armissan, v. manjo-crabo, mangeur de chèvre, sobriquet des gens d’Armissan.
Pèiro d’Armissa, sorte de pierre noirâtre dont on fait des marches d’escalier.

Écrit par : jfdedieu | 23/11/2014

Les commentaires sont fermés.