Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/11/2014

CUXAC D’AUDE, pays d'Escalaïs, de Papinaud et de Pélissier.

Depuis Coursan, après les charmantes maisonnettes en surplomb de l’Aude et qui doivent avoir une histoire à raconter, après le passage à niveau, la départementale sur la digue suit un coude serré de l’Aude. Avant de retrouver la grande plaine à vignes (il y eut un temps des pommiers), on ne se doute pas que cet endroit, le Prat du Raïs, a connu nombre de brèches par lesquelles les inondations ont envahi Coursan. Plus en amont, le fleuve a toujours menacé Cuxac.
Les 13 et 14 novembre 1999, un aigat (1) cause la mort de quatre personnes : dans les lotissements des Garrigots et des Olivettes, l’eau est montée au niveau des toits (jusqu’à 3 mètres d’eau)(2).
Début 2014, dix kilomètres de digue sont enfin inaugurés mettant fin à des années de crainte et d’attente.
Après cette référence au risque répété d’inondation, quelques petits rappels historiques, juste pour vous donner envie de mieux connaître Cuxac-Rive d’Aude.
En 1355, grâce au château renforcé et fortifié une quinzaine d’années auparavant, Cuxac résiste au Prince Noir (Prince de Galles) dont le raid dévaste le Languedoc (notamment Narbonne, Ouveillan... nous en parlions pour la muraillasse d’Armissan).
Aux XIVème et XVème siècles, des privilèges profitent à la population. Notons par exemple que les délinquants doivent être jugés par les co-seigneurs de Cuxac et non à Narbonne (2), manière de rappeler une moquerie, una trufo sus las gents d’aïci : « Sios fait quand passes lou pount et qu’es veit ouros ! » (3) 

Cuxac mairie.jpeg

CUXAC dans le dictionnaire topographique de l’Aude de Sabarthès.
Eglise dédiée à saint Martin, ancien fief royal / Sabarthès détaille 39 appellations de 959 à 1807 ! Cugciacum, Cugciagum 959... au xème siècle, on disait encore Géminian ; Cucuciacum 992, Cucuciagum 1005, Cucianum 1049 -1494, Cuciacum 1215, Cutciachum 1271, Cursiacum 1332, Cutsac 1382, Cucsac XIV... Cucxac, Cutsac 1589, Cuxac Rive d’Aude 1807, Cutsàc (vulg.)
Canal de Cuxac à Lespignan communes de Cuxac et Coursan
Cuxac Cugciacum 959
Le Prat du Raix ancien fief autrefois Narb, auj Cuxac 1163
Lauzerdat ancien fief Coursan et par extension Cuxac 1768
La Mateloun Cuxac La Magdelon 1781
Rabes ferme Cuxac anc enclave de Narbonne jusqu’au nouveau cadastre 1712
Saint-Antoine ferme disparue.
Saint Baudile ancienne église rurale 1163
Sainte-Catherine
Saint-Jacques lieu dit près de la chapelle ND de Magrie 1769
Saint Joulia moulin à vent
Saint-Michel anc égl et décimaire
Saint-Pierre anc chapelle 1595
Saint-Pierre-de-Lieuran anc décimaire 1163
Le Vern anc moulin sur l’Aude ruiné en 1397
Canal des Trois Ponts rigole d’arrosage Cuxac et Coursan

(1) inondation provoquée par un « épisode cévenol », conjonction de phénomènes météorologiques bloqués par le pourtour montagneux et qui déversent des pluies diluviennes sur le Languedoc et le Roussillon.
(2) SOURCES : Vilatges al Pais / canton de Coursan / Francis Poudou et les habitants du canton / 2005. Pour les anciennes mentions des villages, la bibliographie mentionne expréssément le dictionnaire topographique de Sabarthès.
(3 )«Tu es fait si tu passes le pont et qu’il est huit heures (du soir) ! » in Caboujolette / Pages de vie à Fleury II / François Dedieu.

photo autorisée wikipedia : Cuxac, l'hôtel de ville.

Commentaires

trouvé dans le Trésor du félibrige : " Les Cuxagols sont les habitants de Cuxac.
Prov. lang. : Las filhos de Cuxac se destapon lou quiéu pèr s’atapa lou cap... je vous laisse traduire...

Écrit par : jfdedieu | 24/11/2014

Les commentaires sont fermés.