Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/09/2015

CAMINANTE 4

Antonio Machado, le grand poète espagnol, était un de ces fugitifs. Il devait finir ses jours, peu après et non loin, à Collioure, trois jours avant sa vieille mère. Un destin tragique, encore une histoire de chemin :

« Caminante, son tus huellas (Voyageur, ce sont tes traces)

el camino y nada más ; (le chemin et rien d'autre émoticône wink

caminante, no hay camino, (toi qui marches, il n'y a pas de chemin,)

se hace camino al andar. (le chemin se fait en marchant.)

Al andar se hace camino (Le chemin se fait en marchant)

y al volver la vista atrás (et en regardant en arrière)

se ve la senda que nunca (on voit le sentier qui jamais)

se ha de volver a pisar. (ne se laissera fouler à nouveau.)

Antonio_Machado_por_Leandro_Oroz_(1925).jpg

photo : Antonio Machado por Leandro Oroz 1925.

Les commentaires sont fermés.